Michel Hébert

Président et fondateur de Jump France - Vice président de TBWA France - Fondateur et président de NO-LOGIC consulting


 Michel Hébert : compte Facebook  Michel Hébert : compte Linkedin  Michel Hébert : compte Viadeo

Le dernier livre de Michel Hébert 2017

Livre de Michel Hébert : le marketing et la communication face à l'imprévisible

Et s'il Fallait tout changer ? - Edition L'Harmattan

Détail du livre

Le livre de Michel Hébert 2015

Livre de Michel Hébert : le marketing de l'adaptation

Le marketing de l’adaptation, le bricolage de la pensée" - Edition L'Harmattan

Détail du livre

Le livre de Michel Hébert 2014

Livre de Michel Hébert : le marketing et la communication face à l'imprévisible

Le Marketing et la communication face à l’imprévisible - Edition L'Harmattan

Détail du livre

Détail de l'Article

"Messieurs les experts, arrêtez de vous chamailler"

Tribune pour le magazine : Stratégie - juin 2010

Et le Giec ???????

J ai été très étonné de lire ou de ne pas lire dans les compte rendus du 3 iéme observatoire sur la communication du D Durable ,de commentaires approfondis sur les « erreurs » émanant du Giec sur l évolution du climat.

J ai été étonné car les previsions  du Giec ont toujours servi de caution au discours de la cause écologique.

Or quelques  magasines, ces dernières semaines, relataient le contenu du communiqué  des auditeurs ayant fait un travail d’audit et d’observation des méthodes du Giec à la demande de l ONU. je cite Les échos citant le communiqué de l ONU « le Giec aurait évoqué des chiffres par militantisme (« prière désormais de  affirmer que ce dont on n est sur»)  et des erreurs aurait été  commises » disent les conclusions de l audit .Lesquelles erreurs ont été reconnues par les experts du Giec. Le président  actuel du Giec devra partir à la fin de l année et. Bigre ! Ca plaisante pas.

Ces personnes du Giec sont bien évidemment  très compétentes, et sans doute, comme il est dit ici ou là, manquaient elles de moyens pour affiner leurs conclusions et prévisions. Mais  le fait est là, en dépit de moyens il a été publié des résultats qui sont très contestables et ce « par militantisme »., résultats qui ont servi à communiquer dans les médias, depuis quelques années ……

Au delà des erreurs ,reconnaissons qu il est assez affligeant de voir se dérouler au yeux du grand public, des batailles ou des experts contestent des experts sur une cause aussi sérieuse.  Quelle image pour la crédibilité de la cause écologique ! Déjà on sait par un certain nombre d’études que la communication du DD « peine à convaincre » au sens ou les actes ne suivent pas. Constat fait par N Hulot lui même , puis par l ‘étude Quintess. On sait que la sémantique du DD est difficilement compréhensible par tous (Quid Oxyde nitreux, ? quid rejet de méthane dans l athmosphére ? Quid « séquestration du carbone »)…… On sait que l économie verte, produit des produits semble t il plus cher ( Un yahourt couterait 57 % plus cher qu un yahourt normal) . On sait que sur le territoire français par exemple ,on ne peut penser pareil en matière de developpement durable, lorsqu on habite Nice ou Vichy ou les alpes, Paris ou Lille .Question (étude groupe Hersant média), donc il faut une communication adaptée au « local ».

On sait donc que la communication du DD est difficile et pas très au point aujourd’hui. Ce n est pas le sujet du Giec qui va l arranger, qui en rajoute dans l incompréhension . Que peut penser monsieur le citoyen devant ce spectacle ?

Il est normal que sur un sujet comme celui ci, il y ait des désaccords. Le sujet est « neuf », peut prêter à des errements sur plan réflexion mais de grâce faisons en sorte que les experts au moins puissent discuter ensemble de leurs points de vues pour aboutir à une position commune. Le Kilimandjaro que se passe t il réellement ? On sait que Al Gore a menti avec ses photos, passons. Les eaux montent elles quand la glace fond ? C ‘est très contestable .De combien de degrés la planète va t elle se réchauffer, et à quelle date le point de non retour sera t il atteint ? On ne le sait plus.

Pourquoi le travail des gens pour ou contre des théories, ne travaillent pas ensemble ? Je croyais que nous devions tous être solidaires  dans ces époques tourmentées, dans ce « monde de la conversation »? Ou est la société du « ensemble », du partage, du « et » du « nous »…… La solidarité marche aussi avec les scientifiques. Il faudrait s’en souvenir.

Alors messieurs les experts arrêtez de vous chamailler, travaillez ensemble, cela sera tellement mieux pour la planète !

 Et ,il serait temps maintenant de reconstruire un discours sur le développement responsable, sur lequel  les experts de tous bords soient d’accord…..pour que les citoyens  comprennent quelque chose  et que la communication marche , fonctionne , c’était bien l objet de ce troisième observatoire  !!!

Michel Hebert

TBWA-France

Retours aux articles